Son architecture, signée Jean-Michel Wilmotte, associe à intervalles irréguliers, rubans noirs verticaux et vitrage transparent pour créer une élévation dynamique qui varie selon le point de vue du piéton.

De même depuis l’autoroute, où une image vibrante et cinétique est donnée à voir.

Dans le prolongement du hall, un espace vert arboré forme le cœur végétal de l’immeuble.

Le restaurant d’entreprise éclairé en premier jour, ouvre de plain-pied sur ce jardin intérieur et permet de déjeuner dans un cadre confortable et agréable.

L’ensemble constitue une harmonie intuitive entre l’immeuble, son environnement et ses occupants.