Accueil

Travailler autrement

Table ronde avec Jean-Claude Delbecq, directeur immobilier de General Electric en France et Robert Rochefort, économiste, sociologue et homme politique français, pour évoquer la notion de qualité de vie sur le lieu de travail.

L'entreprise doit valoriser les attentes du salarié

Lors du choix d’un nouveau lieu de travail, la notion de respect est primordiale : l’entreprise doit avant tout prendre en considération et valoriser les attentes des salariés. La prise en compte de besoins réels permet d’instaurer une qualité de vie effective. L’entreprise n’apporte qu’un bien-être relatif si elle n’est pas à l’écoute de ses salariés.

« L’immobilier, ce n’est pas seulement l’immeuble »

Un changement d’implantation peut être un facteur important de stress pour les salariés. Dès lors, la situation géographique et les accès sont des critères fondamentaux lors du choix d’une nouvelle implantation. Il est par exemple devenu essentiel d’étudier l’éloignement du nouveau site par rapport à l’ancien ou de calculer les nouveaux temps de trajets des salariés. Ce sont des critères de choix incontournables car ils peuvent vite se transformer en facteur bloquant dans le choix d’une implantation.

La question des transports vers – et depuis – Orly reste donc au centre des préoccupations d’Aéroports de Paris, Altarea Cogedim et Covivio.

En dehors des accès, les services proposés à proximité immédiate du lieu de travail jouent également un rôle essentiel dans la manière dont les salariés envisagent un site.


Les services doivent apporter des réponses aux problèmes concrets des salariés. Ils doivent par exemple leur donner la possibilité d’accomplir certaines tâches qu’ils ne peuvent habituellement faire que le samedi (démarches administratives, courses, médecin…). Le temps ainsi gagné est alors assimilé à une meilleure qualité de vie.


Il est indispensable que l’entreprise parvienne à séduire ses salariés pour qu’ils ne désertent pas l’entreprise, mais il ne faut toutefois pas confondre « offre de bien-être » et « incitation à travailler plus ». En tout état de cause, il convient de mettre en place un environnement de travail agréable et proposer du rêve, le tout dans un quartier qui possède un « supplément d’âme ».

Concrètement, face à ces problématiques, Cœur d’Orly propose :

  •     une accessibilité facilitée en voiture et par les transports en commun ;
  •     une offre étendue de services de proximité ;
  •     un niveau de technologie élevé (panneaux photovoltaïques, chauffage par géothermie...) ;
  •     une vision nouvelle des quartiers d’affaires où la qualité de vie est une priorité.

Retour